Histoire: les fondamentaux

10 juin 2018 0 Par ilmarys

Avant -40 cycles:

Selon des rapports d’anciens fantyriens, avant -40 cycles chaque espèce vivait dans sa région et ne communiquait pas avec les autres espèces. Cela était dû en grande partie à la distance, l’absence de route et la densité des forêts qui ralentissaient grandement les mouvements de population sur de longues distances.

De -40 à -32 cycles:

Les maritos passant de rivières en rivières colonisèrent rapidement le moindre cours d’eau des Monts Dorés jusqu’à la Basse-Cismarie.

Les fantyriens, gardiens auto-proclamé des forêts, sortirent de la Fantyrie pour étudier les autres espèces (végétales et animales). Ils rencontrèrent les maritos aux bout de quelques cycles, certains fantyriens essayèrent d’établir des communications avec ces êtres si différents mais en vain. Les maritos ne souciaient guère des fantyriens qu’ils considéraient comme des plantes inoffensives.

Les gamiriens et les chérivos ne sortir pas de leurs montagnes avant le début de la Grande Guerre.

Les humains étaient trop effrayé par les forêts inconnues et dangereuses à l’extérieur de la Bougirie. Les seuls qui osèrent s’aventurer en dehors de leurs forêts natales ne revinrent jamais.

De -32 à -30 cycles:

Les humains menèrent des différentes explorations du continents menées par Cismarie Estrelle, qui donnera son nom à la crête qui découpe la Haute et la Basse Cismarie.  Fondatrice de la guilde des explorateurs et très proche de l’empereur de l’époque Thérazik, elle sera pour beaucoup un modèle de courage et d’intelligence.

Cette période est appelés par les humains l’âge des explorations. La guilde des explorateurs devint en moins d’un cycle la guilde la plus populaire de l’empire. L’empereur Thérazik encouragea les migrations en offrant de l’or et des biens à ceux qui oser sortir de Bougirie. Ce fut l’âge d’or de l’espèce humaine. Cismarie, porte parole de l’empereur entendait crée une paix durable avec les autres espèces rencontrées notamment les fantyriens. Ces derniers très curieux de rencontrer une autres espèce intelligentes apprirent le langage humain et commencèrent à établir des liens fort avec la guilde des explorateurs.

En -30 cycles:

Les populations humaines s’étendaient sur plus de deux tiers du grand continent et commençaient à prendre le pas sur les territoires Maritos et Fantyriens. Tout se passer bien jusqu’à la mort de l’empereur Thérazik, l’empereur Marthoy qui pris  sa suite, stratège de renom et architecte reconnu, il prit des mesures pour améliorer la santé et l’hygiène des habitants de la capitale qui sera renommée en son honneur Martholy. Le jeune empereur n’était que peu intéressé par ce qui se passer l’extérieur de la Bougirie, et quand il s’y intéressa se fut pour le pire. Se pensant supérieur, il commença ce qui fut appelée plus tard “La guerre de la Haine”. Les maritos étaient chassés pour le sport et le plaisir, l’eau de leur corps était vendu comme biens sur les marchés, beaucoup pensés que cette eau avait des vertus revigorantes et sexuellement stimulantes.

Les fantyriens avaient déjà prouvé à plusieurs reprise que leurs sève avait des vertus curatives qui pouvait relevé du miracle (Soin des poisons, régénération accélérée, anti-douleur). Il n’en fallut pas plus pour les chasseurs pour en faire une denrée prisée à la capitale.

La guilde des explorateurs se détacha de l’empire et même s’il ne se sont jamais proclamé état indépendant leurs influence était très forte en dehors de la Bougirie. Ils opposèrent une grande résistance à l’empire et essayèrent de maintenir les liens qu’ils avaient crées avec les fantyriens.

Les Maritos et les Fantyriens isolés de leurs régions natales refusèrent d’entrer en guerre et se retirèrent dans les montagnes où ils rencontrèrent les Gamiriens et les Chérivos.

Ces derniers refusèrent d’accueillir les réfugiés. Indirectement, cette action entraina une série d’évènements qui mena à “La grande guerre”.

Après le début de la guerre et la destruction, par les humains, de la grande capitale Marito Hiblon, les Maritos devinrent nomades, se déplaçant dans les cours d’eau.

Pendant le reste de la guerre, ils harcelèrent toutes autres espèces approchant leurs cours d’eau.

Durant la Grande Guerre, les gamiriens affrontèrent les Fantyriens, très peu les Maritos et beaucoup les humains. Quant aux Chérivos, ils furent leurs ultime adversaire avant la fin de la guerre.

A l’instar des Gamiriens, les Chérivos vivaient dans les montagnes et vivaient “paisiblement” avant le début de la Grande Guerre. Il s’est avéré que les Chérivos devinrent les plus bellicistes des 5 espèces. Une fois préparés et entrés en guerre, les Chérivos étaient inarrêtables. C’est certainement l’espèce qui a le moins souffert de la guerre, étant donné le peu de défaites qu’ils ont subies (officiellement 7 au total).

 

En -27 cycles:

La dirigeante des Maritos – Margrosi – refusa de mettre son peuple en danger dans un combat perdu d’avance contre les Gamiriens, laissant la faible armée des Fantyriens se faire massacrer. Les derniers Fantyriens se replièrent dans leur forêt en Fantyrie et défendirent cette dernière durant le reste de la Grande Guerre, jusqu’en -5.

 

En -25 cycles:

Jusqu’en -25, l’empire humain était dirigé par l’Empereur Marthoy, le grand conquérant de la Grande guerre. Cependant, après sa mort ses fils se querellèrent pour le trône, entraînant une guerre civile qui dura 1,5 cycle.

En -23 cycles:

L’empire était déchiré par la guerre civile. Les autres espèces en profitèrent pour prendre le pas sur les humains qui dominé le continent jusqu’alors.

En -15 cycles:

Jusqu’en -15, les dirigeants se succédèrent, mais aucun ne su redonner son prestige d’antan à l’empire humain.

L’empire, beaucoup trop étendu, avait beaucoup de mal à ravitailler ses armées. De plus, les autres espèces vivant beaucoup plus longtemps que les humains, ils n’eurent qu’à attendre que l’empire humain se meurent à petit feu. Pris entre les gamiriens au sud-ouest et les chérivos qui ravageaient tout sur leur passage au nord, les hommes se retirèrent en Bougirie.

L’empereur Félini à la tête de la plus grosse force armée humaine tenta de mettre fin à la Grande Guerre dans une bataille où s’affrontaient les 5 espèces pour des raisons différentes. Cette bataille eut lieu sur les plaines de Lumiria. Ce fut la seule vraie grosse bataille de cette guerre. Malgré la stratégie de Félini qui a su surprendre l’ennemi avec ses canons de feu. Les lignes humaines furent enfoncées par les chérivos, et l’armée humaine fut écrasée par les gamiriens. Les fantyriens et les maritos sur place s’affrontaient pendant ce temps mais une charge Chérivos sur leur flancs et ce fut la déroute.

Résultat de cette bataille: Humains, maritos, fantyriens affaiblis. Gamiriens et Chérivos se partageaient déjà les terres.

 

En -10 cycles:

C’est vers -10 que la “grande mort” (comme l’appelait les humains) a commencé à frapper. Appelé la “rouge-écaille” chez les chérivos, et “mort lente” chez les gamiriens. Cette maladie toucha les gamiriens et les chérivos. Ce qui malgré leur victoires incessantes arrêta net leurs avancées. Cette maladie est une vulgaire maladie de peau chez les humains qui s’est transmise chez les chérivos qui adorait manger les humains et en vue des bains de sang qu’était les batailles contre les chérivos les échanges de fluides corporels étaient fréquents. La rouge-écaille fait progressivement tomber les écailles des chérivos sans cette armure naturelle ils deviennent la proie facile des bactéries et autres champignons qui se font un plaisir de s’y installer. L’espérance de vie d’un malade est de 20 jours maximum. Elle a à peu près le même effet chez les gamiriens qui sont incapable de se déplacer sans leurs exosquelette.

Certains prêtres d’Ilmarys disent que c’est un châtiment d’Ilmarys. Certains historiens pensent que sans cette maladie les gamiriens ou les chérivos auraient fini par exterminer les autres espèces.

Dans tous les cas, la guerre continuait même si les combats ressemblaient plus à des massacres et des pillages de villages.

Avec “la grande mort”, les chérivos étaient divisés entre ceux qui souhaitaient continuer la guerre et ceux qui voulaient prendre soin de leur peuple, ce qui ne manqua pas de finir en guerre civile pendant 2 cycles.

 

En -5 cycles:

L’empire humain était au plus bas entre la maladie et la famine. Plus aucun humain ne vivait à son aise, même les classes les plus riches se mouraient. Beaucoup pensent d’ailleurs que si les fantyriens n’avaient pas fait preuve de bonté à ce moment là, l’espèce humaine aurait disparue.

Pour les Fantyriens, aucune espèce ne doit complètement disparaître. De plus, ils considéraient que les humains qu’ils affrontaient étaient bien loin des humains qui les avaient attaqués au début de la guerre. En effet, 6 générations étaient passées entre ceux qui avaient déclaré la guerre et ceux qui allaient la terminer.

Le nouveau roi gamirien voyant son peuple mourant rappela ses armées pour s’occuper de son peuple et de la restauration de leur confort de vie, ce qui consistait entre autre à trouver un remède contre la morte lente.

Les chérivos, quant à eux, avaient retrouvé une stabilité politique et étaient en train de reprendre le chemin de la guerre, lorsque les fantyriens et les gamiriens commencèrent à évoquer l’idée de la cohabitation.

Une idée qui mit 5 cycles à se propager et à aboutir.

En -2 cycles:

Un humain, Michelt, prit le contrôle de la 3e plus grande ville humaine (Krignir) et créa un état indépendant où toutes les espèces étaient les bienvenues si elles respectaient ces règles. Ce fut la première ville à accueillir toutes les espèces. Il se mit à dos l’empire et plusieurs clans chérivos mais il résista avec bravoure.

En 0 cycle:

Un sommet eu lieu à Narenge, il avait pour but de mettre fin à la guerre et d’établir des règles de vie pour une paix durable. Après la tentative d’assassinat groupés de Michelt sur les autres dirigeants. La Cohabitation était née et avait un but: détruire Michelt.

Au cycle 0 fut donc signé, par les 5 dirigeants des 5 espèces, un traité de cohabitation ainsi que la création de la ville de Narengis, la nouvelle capitale d’Ilmarys.

Depuis la grande Cohabitation, Ilmarys est dirigé par un représentant de chaque espèce. Les représentants suivants sont ceux qui siègent au conseil au 21ème cycle (ère actuelle).

Ventirino le Bien-pensant chez les humains.

Yaziz le Sage chez les Fantyriens.

Kazuna la Guerrière chez les Maritos.

Djenfiv l’Étincelante chez les Gamiriens.

Mirotys Détenteur de la flamme sacrée chez les Chérivos.

 

Ce conseil prend les décisions pour tout le continent et représente les espèces.

Chaque représentant est choisi par son espèce et ne peut être élu qu’avec une majorité de plus 75%. Tous les citoyens sont responsables de leur représentant et inversement. Cette responsabilité se retrouve à chaque niveau de l’administration de la Cohabitation. Ce côté responsable est très important dans l’éducation peu importe l’espèce, ce qui fait que la criminalité est presque inexistante. Narengis étant limitée à une population stricte d’un milliard d’individus, les crimes sont presque toujours punis de bannissement ou de mort (bien que les deux soient assez proches parce que si vous n’êtes pas préparés, vous ne survivrez pas plus 2 de jours dans les forêts d’Ilmarys).